Biographies de médecins du Nord

1...2122232425...60

INGELRANS, Léon (1872-1940)


Le Professeur Léon Ingelrans est le premier universitaire lillois ayant enseigné en Faculté les maladies du système nerveux et  pratiqué la neurologie à l'hôpital de la Charité. Né à Lille en 1872, il fait ses études secondaires au Collège Saint-Joseph puis au Lycée Faidherbe et après son baccalauréat es sciences et es lettres, entreprend en 1890 ses études médicales à Lille.

Externe des Hôpitaux de Lille en 1892 et lauréat de la Faculté de Médecine, il est reçu en 1893 externe des hôpitaux de Paris. Il prépare sa thèse de doctorat à l'Hôpital de la Salpétrière avec le Professeur Jules Déjerine sur les " formes anormales du Tabès Dorsalis ", la soutient en 1897 et reçoit un prix de l'Académie de Médecine. Docteur en médecine, il revient à Lille, publie de nombreux cas cliniques dans l'Echo Médical du Nord, est reçu au concours du clinicat en 1900. Chef de Clinique Médicale dans le service du Professeur Frédéric Combemale à l'Hôpital de la Charité, il prépare le concours d'agrégation de pathologie interne et médecine légale. Il est nommé le 1er  novembre 1904. La même année il est membre correspondant de la Société de Neurologie de Paris.

Agrégé et chargé de cours des maladies du système nerveux de 1904 à 1925, il est nommé professeur de thérapeutique en 1926, puis d'anatomie pathologique et pathologie générale en 1929. Ses publications essentiellement cliniques couvrent toute la pathologie neurologique, tabès, syringomyélie, zona, myasthénie, chorées, neuromyélite optique…Ses articles dénotent son expérience des consultations hospitalières et une connaissance approfondie de la littérature internationale. Citons certains titres : "le réveil de la Paralysie infantile " (1906),  la maladie de Tay-Sachs (1911), le Parkinson post-encéphalitique (1921).". Le Professeur Ingelrans est apprécié par les étudiants pour la clarté et la précision de ses cours. Durant la guerre 1914-1918, pendant l'occupation allemande, il fait partie des enseignants qui aidèrent le doyen à maintenir  l'activité de la Faculté de Médecine. Membre élu de la Commission de la Bibliothèque universitaire, secrétaire de direction de l'Echo Médical du Nord, il est reconnu par ses pairs pour son érudition, sa grande culture.

Esprit distingué, très ouvert, épris d'histoire et de littérature, il est d'un abord simple et courtois et se révèle un conférencier agréable. Nommé Chevalier de la Légion d'honneur en janvier 1935 au titre de l'Education Nationale, il quitte la chaire de Pathologie Générale pour prendre sa retraite universitaire en décembre 1939, au début de la guerre. Il décède le 22 février 1940 dans sa maison de vacances à Biarritz. " C'est une belle et grande figure de la Faculté de Médecine de Lille qui disparaît avec lui ", écrit le rédacteur de l'Echo Médical du Nord.

Biographie rédigée par le Professeur Henri PETIT



Références :
  • Warot P. La neurologie à la Faculté de Lille. In  G. Biserte. Histoire de la Faculté mixte de Médecine et de Pharmacie de Lille.  Tome II pp371-372, 1976-1977.
  • Colas I. Léon Ingelrans (1872-1940). Thèse de Médecine, Lille 1988 (dactyl.)


1...2122232425...60


Copyright © 2009-2016. Tous droits réservés. Association du Musée Hospitalier Régional de LilleCliquez ici pour vous abonner à ce flux RSShttp://www.patrimoinehospitalierdunord.fr