Biographies de médecins du Nord

1...2324252627...60

LAGUESSE, Edouard (1861-1927)


Né à Dijon en 1861, Edouard Laguesse fait de brillantes études de Médecine à Paris et passe sa thèse de Doctorat en 1885. Il poursuit sa formation scientifique en Histologie et Embryologie et est Docteur ès Sciences en 1890. L'année suivante il arrive à Lille comme chargé de cours et travaille en collaboration avec le Professeur Curtis, anatomopathologiste. Agrégé d'anatomie et d'histologie en 1892, il est nommé Professeur d'Histologie en 1896.

Excellent enseignant, grand travailleur, technicien de premier ordre, il s'attaque aux tissus de structure peu connue, suit leur développement histologique de la période embryonnaire à l'âge adulte. Il propose d'appeler les amas cellulaires pénétrés de capillaires dilatés et indépendants de la fonction digestive qu'il observe dans le pancréas " les îlots endocrines ". Ces îlots dont la sécrétion passe directement dans la circulation sanguine, avaient été décrits en 1869 par l'histologiste allemand Paul Langerhans qui, à l'époque, n'en avait pas reconnu la fonction. Comme Laguesse leur a donné le nom d'ilôts de Langerhans, celui-ci fut souvent considéré comme le découvreur de la fonction endocrine du pancréas.

La découverte de Laguesse est confirmée en 1895 : en 1906, il écrit dans l'Echo Médical du Nord " il faut essayer les injections d'extrait de glande endocrine pure…est-il permis de guérir un jour le diabète en appliquant ces notions ? Peut-être, mais le vrai remède ce serait la greffe…mais nous tablons largement ici sur l'avenir ". La même année 1906, De Meyer, de Bruxelles, propose d'appeler insuline l'hormone à découvrir… ce qui fut fait par les canadiens Banting, Best et Mac Leod en 1922 et leur valut le Prix Nobel.

Créateur avec le Professeur Emmanuel Doumer de la Société de Biologie de Lille, Laguesse fut membre correspondant de l'Académie de Médecine, reçut en 1925 le prix Albert de Monaco décerné par l'Académie. Un livre jubilaire lui fut consacré au Congrès de Londres en 1927. Il décède en Novembre 1927 et fut enterré à Dijon, sa ville natale. Citant son élève et successeur le Professeur Albert Debeyre, on peut toujours dire aujourd'hui " le mot endocrine qu'il forgea fit fortune. Ce vocable devait répondre à un besoin réel puisqu'il ne tarda pas à conquérir ses titres de noblesse, à telle enseigne qu'il servit par la site au baptême d'une science nouvelle : l'endocrinologie ".

Biographie rédigée par le Professeur Henri Petit.


Références
Debeyre A. L'œuvre du Professeur Laguesse, Echo Médical du Nord 1927, 31,653.
Morel J. Edouard-Gustave Laguesse, in G. Biserte Histoire de la Faculté Mixte de Médecine et de Pharmacie de Lille Tome 2, pp 237-240, 1976-1977.


1...2324252627...60


Copyright © 2009-2016. Tous droits réservés. Association du Musée Hospitalier Régional de LilleCliquez ici pour vous abonner à ce flux RSShttp://www.patrimoinehospitalierdunord.fr