Biographies de médecins du Nord

1...3031323334...60

LEMOINE, Georges ( 1859-1940)  


Le Professeur Lemoine, titulaire d'une chaire de Médecine Interne de 1890 à 1928, a marqué l'histoire hospitalière de Lille en étant longtemps le responsable de la Clinique Médicale de l'Hôpital Saint-Sauveur.

Georges Lemoine est né à Tulle (Corrèze) le 15 janvier 1859. Son père est fonctionnaire et c'est à Ecole de Médecine de Rouen que débute sa formation en 1877. Au cours des deux premières années il fréquente les services des Docteurs Leudet et Flaubert. Il obtient une bourse pour la Faculté de Médecine de Lyon et est reçu 3ème sur 12 au concours d'internat des hôpitaux de Lyon en 1879. De 1881 à 1883 il est préparateur d'histologie dans le laboratoire du Professeur Joseph Renaut. Après ses quatre années d'internat, il passe le concours d'internat des Asiles d'Aliénés et est admis interne à l'Asile de Bron. Le 31 mai 1884 il passe sa thèse sur " l'histologie du tissu conjonctif et l'anatomie générale du cordon ombilical " sous la présidence du Professeur Renaut. Docteur en médecine et premier prix de thèse, il devient  en novembre 1884 Chef de Clinique des maladies mentales et nerveuses de la Faculté de Lyon dans le service du Professeur Auguste Pierret. Il prépare l'agrégation à Lyon, soutient en 1886 une thèse d'agrégation sur " l'antiseptie interne " et est classé premier au concours national à Paris., suivi de Chauffard…Sur les conseils du Professeur Pierret, il se rend chez le Professeur Charcot qui lui propose le poste d'agrégé de Pathologie Interne dans la seule faculté pour laquelle il ne s'était pas inscrit, celle de Lille.

Le 1er septembre 1886, il est à Lille chargé du cours de Thérapeutique et Matière Médicale tout en cumulant ses fonctions avec celles de Médecin de l'Asile d'Armentières (1886-87) puis de Bailleul (1888). Il est aussi membre correspondant de la Société Médico-psychologique. Ayant gardé un intérêt pour les maladies du Système nerveux, il fait en 1889 la proposition d'un congrès annuel de médecine mentale de langue Française dont la première réunion a lieu à Rouen en 1890. C'est également sur sa proposition que le congrès devient en 1894 celui des aliénistes et " neurologistes " de langue française.
               
En 1889, Georges Lemoine est nomme professeur de Thérapeutique et en 1890 professeur de Clinique Médicale  à l'Hôpital de la Charité à la suite du décès du titulaire, le Professeur Louis Hallez, à l'âge de 47 ans. Lors du départ en retraite du Professeur et ancien Doyen Emile Wannebroucq, il obtient la Clinique Médicale de l'Hôpital Saint Sauveur qu'il occupera de 1896 à sa retraite en 1928. Travailleur et très organisé, il signe de nombreuses publications cliniques et thérapeutiques, est épileptologue avant l'heure, promoteur du traitement du tabès par le mercure, traite les broncho-pneumopathies par les bains tièdes et décrit les formes cliniques de la grippe. Il devient le clinicien et le thérapeute le plus consulté de la région du Nord et le président du Congrès de Médecine en 1902 à Toulouse. Enseignant clair et précis, il publie de nombreux ouvrages didactiques, manuels de Thérapeutique Clinique (1894), Formulaire des Consultations médicales avec le Professeur Ernest Gérard  (7 éditions de 1905 à 1916) et en 1926 un Manuel de thérapeutique clinique avec le Professeur Jean Minet. Il est directeur scientifique de la " Gazette des Praticiens ", journal de vulgarisation clinique et thérapeutique. Durant la guerre 1914-1918, il observe les modifications de la pathologie liées à l'occupation allemande de Lille qu'il publiera en 1919 dans le bulletin de la Société Médicale des Hôpitaux de Paris. En janvier 1918, son épouse Anna Lemoine fait partie des soixante otages choisis  parmi les notables et universitaires de Lille et est internée au camp de Holzminden en Allemagne du Nord pendant plus de six mois.
Après la guerre, il réorganise la Clinique Médicale Saint-Sauveur avec les Docteurs Jean Minet, René Legrand, Edmond Doumer et Charles Auguste. Son activité est de plus en plus liée à la prescription médicamenteuse. Chevalier de la légion d'Honneur, il part en retraite en 1928 et son successeur est le Professeur  Georges Carrière. Il décède à Decize dans la Nièvre en octobre 1940 après avoir vécu en juin la déroute militaire, l'évacuation des civils et l'arrivée des troupes ennemies.

Biographie rédigée par le Professeur Henri PETIT


Références :
  • Biserte G. Histoire de la Faculté Mixte de Médecine et de Pharmacie de Lille. Tome II pp285-286, dactyl. Lille1976-1977
  • Delava F. Georges Lemoine (1859-1940) et les maladies du Système Nerveux.  Thèse Méd. Dactyl. Lille 1986.


1...3031323334...60


Copyright © 2009-2016. Tous droits réservés. Association du Musée Hospitalier Régional de LilleCliquez ici pour vous abonner à ce flux RSShttp://www.patrimoinehospitalierdunord.fr