Biographies de médecins du Nord

1...4243444546...60

RAVIART, Georges (1875-1956)


Le Professeur Raviart est le fondateur de la Clinique Psychiatrique à l'Université de Lille. Né à Lille en 1875, il y fait ses études de médecine, puis l'internat des hôpitaux de Lille, concours 1896. Il est reçu premier au médicat des hôpitaux psychiatriques en 1900 et en 1905 est chargé d'un cours de Médecine Mentale à la Faculté. Sa carrière universitaire débute en 1907 : premier au concours d'agrégation de pathologie interne et Médecine Légale. En 1911 nommé Médecin en Chef de l'Asile d'Armentières, il fait supprimer les lits d'observation qui se trouvaient dans le service du Professeur Jules Patoir à l'Hôpital Saint-Sauveur " série de cabanons obscurs et sans air où, le plus souvent attachés, les aliénés de la ville de Lille attendaient des journées durant l'accomplissement des formalités ordonnant leur internement dans les asiles ".

Avec l'appui du Conseiller Général du Département du Nord Henri Ghesquière, il obtint en 1912 de l'assemblée départementale l'ouverture d'un service d'observation et de traitement des malades mentaux la Clinique d'Esquermes, rattachée par convention à l'Université de Lille. C'était le premier centre français de prophylaxie et d'assistance psychiatrique non soumis à la loi de 1838, le second fut en 1922 l'Hôpital Sainte-Anne à Paris avec le Docteur Edouard Toulouse. La chaire de Psychiatrie fut créée en 1914,  et le Professeur Raviart en fut le titulaire jusqu'à sa retraite en 1942. Avec le Professeur Jules Leclercq, il créa en 1927 à la prison centrale de Loos " la maison cellulaire "  première annexe psychiatrique en milieu carcéral.

Toute son action consiste à faire progresser l'assistance psychiatrique, il est animé par une grande idée novatrice à l'époque " l'aliéné, avant d'être considéré comme un incurable, est un malade dont la place est non pas à l'asile mais à l'hôpital ; les malades mentaux curables à brève échéance seront traités en hôpital psychiatrique". Ce n'est qu'en 1937 que l'hôpital psychiatrique perdra son appellation d'asile d'aliénés.

Ses travaux sur la responsabilité dans la pratique médico-légale et sur l'expertise mentale contradictoire en matière criminelle, réalisés avec le Docteur Robert Vullien, font date. Président du Congrès de Médecine Légale en 1932, il dénonce ceux qui " confondent psychopathologie et médecine légale psychiatrique, la justice nous demande d'établir une responsabilité pénale, exclusive de toute conception métaphysique ".

Son enseignement était très suivi et déjà à l'époque interdisciplinaire, médecins, juristes, philosophes et psychologues. Il est l'auteur de plusieurs livres " la Psychiatrie d'aujourd'hui " (1934), " le génie de Balzac du point de vue psychiatrique. Génie et Folie " (1954), " Sorcières et Possédées ", " les plus dangereux sont en liberté "…

Chevalier de la Légion d'Honneur, il était fin lettré, amateur d'art, bibliophile et collectionneur avisé. D'un caractère aimable et généreux, d'une grande sagesse, il a continué après sa retraite à participer aux réunions médicales, jouissant de l'estime de ses confrères, de ses élèves, le Docteur Vullien, de nombreux médecins des hôpitaux psychiatriques ainsi que les Professeurs Pierre Combemale et Paul Nayrac. Le Professeur Georges Raviart décède à Lille, âgé de 81 ans.

Biographie rédigée par le Professeur Henri PETIT


Référence
Fontan M. Le Professeur Georges Raviart. In Biserte G. Histoire de la Faculté mixte de Médecine et de Pharmacie de Lille. 1976-77 TII pp 527-530.


1...4243444546...60


Copyright © 2009-2016. Tous droits réservés. Association du Musée Hospitalier Régional de LilleCliquez ici pour vous abonner à ce flux RSShttp://www.patrimoinehospitalierdunord.fr