Le Musée imaginaire

Présentation

L'action menée par l'Association depuis 1987 à travers ses collections scientifiques et la valorisation du patrimoine hospitalier et médical s'inscrit dans une politique culturelle et patrimoniale des hôpitaux de notre région dans ce que l'on pourrait appeler un musée hors les murs en déployant divers axes : histoire, science, patrimoine, tourisme, formation et publication.

Grâce à un partenariat avec le Conseil Général du Nord, notre Association a été reconnue Pôle Ressources du Patrimoine Hospitalier et Médical du Nord qui permet un véritable travail en réseau avec les partenaires culturels et institutionnels et qui constitue un site de référence qui a reçu 28 283 internautes en 2010.

Ces différents objets issus de nos collections (plus de 6 000 pièces) sont présentés dans le cadre d'expositions s'inscrivant dans des événements nationaux (Journées du Patrimoine, Fête de la Science, Journée de la vaccination…) mais aussi lors d'événements locaux (Fête de la Santé, jubilé…) ou encore lors d'animations du réseau Patrimoine et Mémoires des métiers sur des thématiques telles que : " Transportez-vous au cœur de l'hôpital " ; " Les 4 éléments en médecine " ou le textile prévu en 2012.

Grâce à nos partenaires (CHRU de Lille, Ville de Lille, Conseil Général du Nord, C.G.O.S…), nos actions sont reconnues pour leur intérêt auprès du grand public, des scolaires, des soignants… L'histoire hospitalière et médicale devient un lien de communication et de dialogue indispensable dans l'hôpital d'aujourd'hui.

Le musée imaginaire hospitalier

Le numéro spécial 142, de décembre 2011, de la revue de la Société Française d'Histoire des Hôpitaux (SFHH), présente " Le musée imaginaire hospitalier ". Ce numéro spécial présente les œuvres d'art conservées dans les hôpitaux nationaux ainsi que des instruments médicaux anciens. 


Vous trouverez ci-dessus les quelques objets issus de notre collection que nous avons proposé pour cet article.

Poumon d'acier artificiel de type caisson hermétique Emerson respirator - vers 1940

Tube en acier étanche à l'intérieur duquel on crée une pression et dépression pour recréer la respiration utilisé en particulier pour soigner la poliomyélite jusque dans les années 1960. Le corps est introduit sauf la tête.

A travers ce poumon d'acier, élément significatif d'une collection importante de respirateurs dont le plus ancien est un caisson artificiel en bois pour enfant de 1920, on peut mesurer l'évolution de l'assistance respiratoire. Il s'agit de l'équivalent moderne du spirophore inventé en 1876 par le Docteur Eugène Woillez pour le traitement de l'asphyxie.

Voir la fiche notice

Couveuse à eau chaude - Viviez Lille - vers 1890.

Couveuse en bois et en verre servant à maintenir les nourrissons dans un environnement à température constante grâce à une régulation par un volet mécanique.

Malette de transport en cuir clouté - vers 1935

Cet objet a été utilisé jusque dans les années 1960, avant l'apparition du SAMU (Service d'Aide Médical Urgente) pour le transport des nouveaux nés de la maternité ou du domicile à l'hôpital.

Polytome, 1951


Le polytome, ancêtre du scanner, est la première réalisation industrielle de Massiot en 1951. 

Appareil de scopie, 1920


Emission de rayons X sur une plaque fluorescente

Bistouri Drapier, 1920

Un des premiers bistouris électriques où l'on peut voir l'adaptation de l'électricité balbutiante au service de la médecine et en particulier de la chirurgie.

Voir la fiche notice

Modèle de foetus à terme du Dr Auzoux, XIXe s.

En papier mâché. 

Il servait à l’enseignement

Forceps de Lutz, 1880

Il comporte pour la première fois un tracteur s’adaptant sur les cuillères. Le forceps est l’emblème de la technique obstétricale.

Brancard de maternité en toile - 1920

Avec une maniabilité facilitée grâce à ses trois roues, ce brancard nous montre que la notion de confort n'était pas encore d'actualité et le mobilier hospitalier était réalisé en rapport des matériaux de l'époque.

Masque d'Ombredanne, avant 1950

Masque pour anesthésie par inhalation utilisé avant 1950.