Patrimoine hospitalier

  • Le patrimoine hospitalier du XIIe au XVIe siècle

    Pavillon Saint-Sauveur de Lille
    Du XIIe au XVIe siècle, l'hôpital-chapelle prédominera l'architecture hospitalière.
    L'Hôpital, institution de motivation religieuse, vise à accueillir les malheureux de toute provenance. Il cherche avant tout à remplir une mission charitable et à sauver les âmes, les soins du corps étant alors une préoccupation contingente. Il peut s'agir de demeures privées léguées aux institutions charitables ou bien il s'agit de grandes salles construites dans le prolongement d'une chapelle afin que les hospitalisés puissent écouter quotidiennement la messe de leur lit. Les hôpitaux comprennent de 2 à 30 lits. 

  • Le patrimoine hospitalier du XVIIe et XVIIIe siècles

    Hôpital général de Douai
    Aux XVIIe et XVIIIe siècles, l'hôpital-palais s'imposera dans l'architecture hospitalière notamment lors de la construction des hôpitaux généraux. 

    Parallèlement à l'idée de charité apparaît la notion de pauvreté " délictueuse " qu'il faut rééduquer par le travail : tel sera le but des Hôpitaux Généraux destinés avant tout au maintien de l'ordre. Ils comportent de très grandes salles entourant de vastes cours.